Lancée en 2000, la fondation a travaillé essentiellement dans les domaines suivants :

  • Education des jeunes filles et formation des enseignants
  • Gestion des projets
  • Agriculture et Pêche
  • Technologies de l’information et de la communication

1. Education des jeunes filles et formation des enseignants

Camp d’Excellence
Introduit pour la première fois à Bamako en Août 2000, le camp d’Excellence en Science et Mathématique pour jeunes filles est destiné à donner l’occasion aux jeunes filles ayant démontré leur passion pour la maîtrise de la Science et des Mathématiques, de renforcer leurs connaissances afin de les préparer au baccalauréat et ensuite à l’admission aux grandes universités du monde.

This image has an empty alt attribute; its file name is images-pathfinder.jpg

L’organisation du premier camp d’Excellence pour jeunes filles s’est tenu en 2000 à Bamako au Mali. Puis en 2001 à Dakar au Sénégal, en 2002 Yamoussoukro en Côte D’ivoire, en 2003 à Rabat (Maroc), en 2004 à Gorée (Sénégal), en 2005 à Ouagadougou (Burkina Faso), en 2006 à Niamey (Niger) et cette année en 2007 c’est le Bénin qui doit l’accueillir.

Introduction de l’enseignant à l’approche pratique de l’éducation :
Un célèbre enseignant Anglais disait : « On me dit quelque chose, je l’oublie.
Je lis quelque chose, je m’en souviens. Je fais quelque chose,
je la comprends. »
Nouvelle pédagogie destinée à communiquer aux élèves le savoir et le savoir faire en même temps, a été introduite dans l’enseignement aux USA. le but été de mettre à profit les congés de Pâques, de Noël, et d’été pour transmettre cette nouvelle approche à des enseignants ou inspecteurs de l’enseignement chargés d’en assurer la plus grande diffusion.

Introduction des enseignants à l’enseignement basé sur l’enquête :
Pour établir et faire prospérer une culture scientifique et technologique,
il est essentiel que les règles établies ne soient pas conçues comme des lois éternelles. Il faut interroger nos connaissances au fur et à mesure que la granularité de nos instruments d’observation et de nos outils de mesure se raffinent.
Dans ce cadre la fondation organisera des séminaires pour outiller les enseignants

System Engineering :

Ce cours est conçu pour les gestionnaires de projets opérant sous les ordres du Directeur de projet. Il leur permettra de voir clairement comment les éléments essentiels du projet s’articulent les uns par rapport aux autres et donc de focaliser leur attention sur l’essentiel pendant la mise en place et l’exécution du projet. Ce qui permet de cerner les contours de chaque élément et donc du projet global évitant ainsi que celui-ci continue de croître en complexité et en envergure.

Hardware 101 :

L’Afrique s’équipe très rapidement en matériel d’Information et de communication pour combler ce qui est communément appelé le « Digital Divide ». Mais lorsque ces équipements acquis au bout de lourds sacrifices tombent en panne ou sont dépassés par une nouvelle génération, se pose le problème de personnes maîtrisant ces technologies et capable d’éviter à l’utilisateur des pertes de temps et des dépenses inutiles.

Ce cours sera conçu en priorité pour la formation de futurs jeunes entrepreneurs en haute technologie désireux de s’établir à leur propre compte afin de créer de petites entreprises de maintien et de mise à jour des machines.

Software 101 :

Salon des Mines Hackaton 2018 :


Le but de ce cours est de créer une classe de jeunes entrepreneurs capables d’aider les artisans et les entreprises Africaines à réclamer leurs parts du marché global en les aidant d’une part à faire connaître leurs produits au monde entier avec des sites web et d’autre part, à créer les conditions idoines pour participer au commerce électronique.

Information Security 101 :

Afin d’encourager la communication et les transactions émanant du commerce électronique un minimum de sécurité est requis. Ce cours va
initier les élèves aux principes et techniques permettant aux entreprises/ministères de garantir à leurs clients la confidentialité qui est de rigueur dans ces domaines.

Network 101 :

Ce cours est conçu pour former ceux qui s’occupent de la mise en réseau des outils de gestion de l’Information et de la Communication. Apres ce cours, les participants seront en mesure de concevoir les architectures les plus adaptées aux besoins et aux moyens de leurs clients. Les promotions successives seront encouragées à s’établir à leurs propres comptes.



Aquaculture et Riziculture
La vision d’une Afrique avec des citoyens scientifiquement et technologiquement lettrés et conscients de leur environnement et de leurs cultures est partagée par une part de plus en plus large de sa population. Mais pour ce faire, il est indispensable qu’elle jouisse de paix en éliminant les guerres fratricides et la pandémie du SIDA qui lui exterminent ses forces vives. Lorsque cela se réalisera, il faudra avoir conquis au préalable la précarité alimentaire dans laquelle vit la majorité des Africains.

Une photographie aérienne de l’Afrique de l’Ouest finit de convaincre tous les sceptiques que si cette partie de l’Afrique se donne comme mission de devenir le grenier du Continent, cette précarité alimentaire deviendrait un mauvais souvenir pour les populations puisque les efforts dans ce sens restent disjoints et ne reposent sur aucune planification stratégique concertée.

Appuyé sur l’interdépendance de l’aquaculture et de la riziculture, un effort bien ciblé dans la zone du Sénégal où la remontée des eaux salées de la mer a réclamé des terres fertiles peut servir de « benchmark » qui pourrait être adapté et transféré ailleurs.

Une série de séminaires conduits par des experts de Little Rock en Arkansas, capitale mondiale de l’aquaculture et de la riziculture, armerait les entrepreneurs et paysans de la sous-région des connaissances requises dans ces deux domaines pour se lancer dans l’exploitation de nos vastes ressources naturelles que sont l’eau et les terres et réclamer leur juste part du marché mondial. 
 

2. GESTION DE PROJET :

La Fondation PATHFINDER a mobilisé l’un de ses plus grands managers
en la personne de M. Anthony SPEAR pour animer un séminaire sur la
gestion des projets complexes. Ce concept qui s’appuie sur la technique
du « Work Breakdown Structure » (WBS) a été développé à la NASA pour
réaliser de grands projets dans les conditions optimales de rapidité,
d’efficacité et d’économie budgétaire : « Cheaper, better, faster ». Jamais un tel concept ne pourrait mieux convenir aux pays en développement dont les ressources restent très limitées et où le temps n’est jusqu’ici pas
considéré comme un facteur précieux qu’il ne faut ni gaspiller ni perdre
indéfiniment.

Deux séminaires ont été déjà organisés respectivement à Dakar et à
Bamako regroupant les gestionnaires de projets du secteur privé et de
l’Administration.

D’autres phases sont prévues notamment l’élaboration par M. SPEAR d’un module résumant la technique que les directeurs impliqués devront appliquer à leurs projet